- KUSUM SONAVNE -

Village Nanthgaw, Taluka Mawal

Mon engagement a commencé dans les années 1980. Après la première réunion tenue dans mon village par V.C.D.M, nous avons décidé de créer une école maternelle afin de répondre au manque d’éducation des enfants de notre localité. A cette époque, je savais un peu écrire, suffisamment pour enseigner en maternelle. Je suis devenue alors enseignante dans l’école maternelle. A cette époque, je n’avais pas confiance en moi.

En parallèle, avec d’autres animateurs nous avons décidé d’initier une manifestation pour le droit à l’eau, un thème si cher aux femmes. Ce fut un succès, j’ai réussi à mobiliser 15 femmes de mon village à rejoindre cet événement. Mon courage grandissait et je me découvrais de nouveaux “pouvoirs”. Les réunions avec les animateurs m’enchantaient, j’étais à mon aise, et je pouvais chanter à l’envie. Ces chants exprimaient mes émotions, mes préoccupations et mes convictions.

Tout ce bonheur fut assombri pendant un temps par un drame dont je fus victime. Alors que j’enseignais aux enfants de mon village près du temple, des villageois issus de hautes castes, me jetèrent des pierres et déchirèrent mes vêtements car j’étais une intouchable assise à côté d’un lieu sacré. J’étais désemparée, que faire ? Où aller ? J’ai rencontré les animateurs de V.C.D.M, et ils m’ont soutenue moralement et ensemble nous sommes allés déposer une plainte auprès de la police, et nous avons fait pression auprès d’elle afin que cette plainte soit acceptée. Ce fut un grand succès. A cette époque, il était à peu près impossible que justice soit faite à une femme de basse caste. Mais, j’ai réussi ! J’ai surmonté cette difficulté et je suis devenue une femme consciente et courageuse. Cette histoire n’est qu’une illustration parmi d’autres de l’enfer que j’ai vécu pendant mes premières années d’engagement au sein de V.C.D.M.

Depuis le début de mon engagement, l’émancipation de la femme est ma priorité. Cela prend différentes formes : à travers mon engagement pour l’éducation des jeunes filles ainsi que mon combat auprès des veuves et des femmes abandonnées. La poésie ainsi que le théâtre de rue sont mes outils de prédilection, l’un constitue un miroir pour les émotions, l’autre un outil pour faire réagir, pour sensibiliser les femmes. Je cherche à rendre ces femmes conscientes de leur souffrance, de leurs émotions enfouies, jamais exprimées, parfois jamais conscientisées. Ces réunions sont de vraies thérapies. Puis, en second temps, j’aide ces femmes à accéder à des programmes du gouvernement dont elles sont bénéficiaires de droit. La plupart du temps, ces femmes les ignorent ou se sentent désemparées devant la complexité de l’administration.

J’ai aussi arpenté le Maharashtra avec Hema pour collecter des milliers de chants de la meule. Ces chants constituent la preuve que les femmes villageoises sont l’égales des autres. Elles ont cette énergie créative ainsi qu’une capacité d’analyse.

Contact Info

Address : 884 Rairkar Bungalow, Deccan Gymkhana’411004 Pune, Maharashtra,India

E-Mail : vcdmindia@gmail.com

Telephone :
Kanad Joag 9421643636
Pauline Charriot 9075491765

Newsletter

Subscribe to receive inspiration, ideas, and news in your inbox.

Copyright © 2020. All Rights Reserved